Mes 8 conseils pour l'hiver

L’hiver pointe le bout de son nez, monts enneigés et premières gelées !

Ce matin, mon chien a eu froid aux pattes le long du canal aux herbes blanchies par le givre. Nous y sommes, il est venu le temps de l’hiver, dernière partie du cycle avant la renaissance printanière. Saison propice au repos et à l’introspection, nous entrons depuis quelques jours dans la phase yin du yin. La nature entre en sommeil, se repose et se régénère avant le printemps, et je vous invite à en faire de même.

Notre rythme de vie souvent effréné a tendance à nous faire oublier celui des saisons. Ainsi nous continuons malgré tout nos activités multiples qui demandent beaucoup d’énergie à notre organisme. Or il est primordial de recharger nos batteries à un moment donné sans quoi nous commencerons l’année qui vient fatigués.

Je vous propose un petit rappel de l’hiver en médecine traditionnelle chinoise (MTC) ainsi que quelques conseils pour le traverser le plus sereinement possible ! Je développerai dans de prochains articles les grands principes de la MTC (Yin-Yang, les 5 éléments, les méridiens…) pour vous permettre d’y voir plus clair c’est promis.

L’hiver en MTC

  • Élément : l'eau
  • Organes : les reins et la vessie
  • Sens : l'ouïe
  • Saveur : salé
  • Tissus : les os
  • Couleur : le noir / le bleu foncé
  • Climat : le froid
  • Émotion : la peur / le courage

Le Rein énergétique en MTC représente notre réserve énergétique vitale et ancestrale. C’est la racine de la vie. Il est la source du Yin et du Yang et son activité principale porte sur le Ki (notre énergie vitale). Pendant la gestation, c’est lui qui participe à la formation du système nerveux et du squelette.

Son élément est l’eau : l’énergie de l’eau permet le contrôle de certaines fonctions et émotions. On dit que le Rein contrôle l’eau et la Vessie la stocke. Le Rein nous donne notre volonté et contrôle nos actions, notre croissance et notre énergie sexuelle. La vessie quant à elle protège les reins des émotions thermiques et énergétiques.

photo Estelle Rose

Mes 8 conseils santé

Les nuits sont plus longues, profitez-en et dormez plus longtemps !

Nous ne pouvons pas nous arrêtez de travailler, il est donc primordial de nous reposer en dehors des horaires de boulot. C’est entre 22h et 2h du matin que nous rechargeons le mieux nos batteries. Si vous passez beaucoup de temps sur les écrans, essayez de limiter leur utilisation le soir, car ils perturbent notre sécrétion de mélatonine, indispensable à un bon sommeil réparateur.

Habillez-vous chaudement !

Je suis une fervente adepte de la bouillotte, des guêtres et autre couverture. Installez-vous confortablement sur votre canapé, emmitouflez-vous et caler votre bouillotte sur la zone des reins dans le bas du dos. Un bon bouquin et le tour est joué. Un bon bain chaud de temps en temps fait également un bien fou (avec modération pour notre planète svp).

La chaleur dans l’assiette !

La vue est le sens de cette saison. Nourrissez vos yeux des couleurs du printemps et élargissez votre vision. Si vous travaillez beaucoup sur écran, donnez-leur du repos: chauffez vos paumes de mains et placez-les en conques sur vos yeux pendant quelques instants en observant votre respiration. Cela permet de relâcher la tension oculaire accumulée, d'apaiser le mental et de se reconnecter à soi.

Du sel mais pas trop !

La saveur rattachée à l’hiver est le salé. Le sel stimule notre corps et feu intérieur et joue un peu le rôle de déshumidificateur. Je vous entends d’ici me dire : chouette ! je vais pouvoir saler plus que d’habitude ! Ce n’est pas faux, à condition que votre médecin vous y autorise. Pensez également aux fruits de mer et autres crustacés, riches en qualités nutritionnelles et reminéralisants.

Méditez dedans mais pas que !

L’idée étant de se ressourcer, je vous invite à pratiquer ou vous initier à la méditation. Au calme à la maison, en groupe ou encore en pleine conscience lors d’une ballade au grand air. L’ouïe est le sens de l’hiver, il est important de préserver et reposer nos oreilles en silence ou tout au moins dans le calme. Le bruit du vent dans les feuillages ou le bruit de l’eau lors d’une promenade en pleine nature nous apaise et nous détend. Ainsi reposées, nos chères oreilles seront plus à même de supporter les bruits divers et variés de notre vie en société.

Moins de soleil, cherchez la vitamine D !

Les journées étant plus courtes et moins ensoleillées, notre corps synthétise moins de vitamine D. Celle-ci améliore notre état général, ayant un effet sur nos systèmes osseux, musculaires et cardiovasculaire. Si vous êtes courageux, optez pour une cure d’huile de foie de morue. Pour ma part, je préfère les petits poissons gras (hareng, maquereau, sardine), petits car moins chargés en métaux lourds, les œufs et le beurre (mais pas trop).

Et le sport dans tout ça ?

Ressourcez-vous (je l’ai déjà dit je radote déjà !) qu’ils disaient ! Amateurs de running, zumba ou autres sports explosifs, levez un peu le pied s’il vous plait. Gardez un entrainement modéré, en essayant tant que faire se peut d’éviter les horaires tardifs. Pour les plus posés, optez pour le yoga et à la randonnée tranquille.

Posture d’étirement des méridiens Rein et Vessie

Les adeptes du Shiatsu feront le plus souvent référence à des exercices de Qi Gong. Je reviendrai sur les techniques de Do in (mise en forme énergétique) que certains connaissent bien dans un autre article. Le yoga que je pratique pour ma part régulièrement permet également de se recentrer et d’étirer toutes les parties de notre corps. Je vous propose donc aujourd’hui la posture dite de la pince ou flexion avant (paschimatanasana pour les puristes).

  • Asseyez-vous sur un tapis, dos droit, jambes allongées devant vous : le corps forme un angle droit
  • Posez les mains au sol en appui de chaque côté des fesses, se soulever et bien se positionner sur les ischions en redescendant. (les ischions ce sont les os des fesses). Vous devez avoir le dos et le bassin droit.
  • Inspirez et étirez les bras vers le ciel.
  • En expirant, étirez votre corps vers l’avant, les jambes tendues, l’idée étant d’attraper ses orteils et de mettre votre ventre en contact avec vos cuisses.
  • Travaillez votre étirement en douceur avec de longues et belles inspirations et expirations (la respiration est super importante) en relâchant les bras.
  • Pour sortir de la posture, retendez les bras sur une inspiration et redressez-vous complètement sur l’expiration.

Vous ne touchez pas vos pieds ? pas de panique ! 😉 Commencez les jambes pliées, l’important étant le ventre en contact avec les cuisses pour bien étirer le dos, et vos mains iront au fur et à mesure des cuisses, genoux, tibias jusqu’aux orteils.

paschimatanasana
Le schéma ci-contre commence par le chien tête en bas (numéro 1), je vous invite si vous ne faites pas de yoga à partir du numéro 2.
makko ho reins
Schéma montrant l’étirement simple comme pratiqué lors du Makko Ho (série d’étirements des méridiens créée par Masunaga)